Le Caucus de l'aia

Forum de discussion de l'association d'improvisation Antiboise
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 [Catégorie] A la manière des films d'HITCHCOCK

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
greg.
Big brother du caucus
avatar

Nombre de messages : 5212
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: [Catégorie] A la manière des films d'HITCHCOCK   Mer 4 Mar 2009 - 9:51

« Il n'y a pas de terreur dans un coup de fusil, seulement dans son anticipation »
« Mon but : Créer une émotion de masse face à des effets de mise en scène »
« Que la puissance du cinéma Muet me manque ! »
«L'angoisse n'est pas supportable sans l'humour. C'est le mélange qui fait le plaisir.»

Alfred Hitchcock

Alfred Hitchcock a tourné 54 films pour le cinéma et tous ont un point commun, un style reconnaissable entre mille dès les premières minutes du film (2 périodes, une première anglaise et une deuxième américaine)
Hitchcock a utilisé les mêmes recettes tout au long de ses 54 films :

Le MacGuffin

Le MacGuffin est un concept fondamental dans le cinéma d'Hitchcock.
L'origine du mot viendrait de l'histoire suivante, racontée par Hitchcock :
Deux voyageurs se trouvent dans un train en Angleterre. L'un dit à l'autre : "Excusez-moi Monsieur, mais qu'est-ce que ce paquet à l'aspect bizarre qui se trouve au-dessus de votre tête ? - Oh, c'est un MacGuffin. A quoi cela sert-il ? - Cela sert à piéger les lions dans les montagnes d'Ecosse - Mais il n'y a pas de lion dans les montagnes d'Ecosse - Alors il n'y a pas de MacGuffin" .

Ce qui l'intéresse c'est de manipuler le spectateur, de le promener au fil de l'histoire et qu'il ait aussi peur que le héros ou l'héroïne de son film.

Pour Hitchcock, son meilleur MacGuffin était celui de La Mort aux trousses car les « secrets du gouvernement » dont il est question durant tout le film n'existent même pas sous la forme de documents : ils restent une pure abstraction.

Le MacGuffin est totalement anecdotique dans ses films : c'est un élément de l'histoire qui sert à l'initialiser, voire à la justifier, mais qui se révèle, en fait, sans grande importance.

Exemple : Une formule chimique découverte par les nazis sert de prétexte à l'intrigue, une somme d'argent volée, une malette, une arnaque sur un procédé industriel que l'on ne connaîtra jamais,

Le Caméo (l’apparition)

Le caméo est avant tout un clin d'œil. Il est bref et souvent anecdotique, car il n'influe généralement pas sur le cours de l'histoire. Il peut être ouvertement montré, ou bien décelable par les seuls spectateurs avertis.
Il s’agit de l'apparition fugace dans un récit d'un acteur, d'une actrice, du réalisateur ou d'une personnalité (Pour Hitchcock, lui-même)
La poursuite

La poursuite est un élément marquant des films d'Hitchcock. En octobre 1950 il déclarait :
"Dans la structure idéale pour une poursuite, le rythme et la complexité de la poursuite reflèteront avec précision l'intensité de la relation entre les personnages."
La poursuite représente un atout fondamental pour l'élaboration d'un scénario d'un film à suspense : poursuivi, le personnage principal est dérouté et se lance dans une folle fuite en avant qui alimente le scénario.

Les escaliers

L'escalier est un élément majeur des films d'Hitchcock. L'influence d'Hitchcock est toujours présente dans beaucoup de films à suspense d'aujourd'hui.

Hitchcock et les femmes

La période américaine du cinéaste (à partir de 1940) introduit le concept de la blonde hitchcockienne qu'Hitchcock s'amuse à manipuler, à métamorphoser tantôt en femme du monde, en voleuse, en psychopathe ou bien en espionne !

Hitchcock et la musique

Fenêtre sur cour en 1954 est un "tournant sonore" dans la carrière d'Hitchcock ; à partir de ce film, le son et la musique vont avoir un rôle essentiel dans ses films.

Herrmann compose la musique du remake de L'homme qui en savait trop (1956): ce fut la révélation du tandem Hitchcock-Herrmann.

C'est un nouveau pari du couple Hitchcock-Herrmann : le film est muet pour 50% ; la moitié des bobines ne comporte pas un seul dialogue, uniquement de la musique.

Dans Psycho, le sujet m'importe peu, les personnages m'importent peu ; ce qui m'importe, c'est que l'assemblage des morceaux de film, la photographie, la bande sonore et tout ce qui est purement technique pouvaient faire hurler le public. Je crois que c'est une grande satisfaction pour nous d'utiliser l'art cinématographique pour créer une émotion de masse.

Le style Hitchcock

Des personnages tourmentés et de jouissives trouvailles visuelles et sonores : voilà les deux piliers sur lesquels repose le cinéma de Sir Alfred Hitchcock.

Ce fut le disparition du cinéma muet au profit du parlant qui donna le gout à Hitchcock pour les films à suspense.

Pour traiter les séquences de meurtre, Hitchcock fait appel aux conventions du muet en n'utilisant que les possibilités offertes à lui en termes de cadrage et de découpage. Les dialogues disparaissent peu à peu jusqu'au crime proprement dit.

L’histoire se déroule sur une nuit et une matinée, peu de changement de lieu.

Le suspense est obtenu par un décalage entre ce que le spectateur sait et ce que le personnage sait.

La plupart des personnages des films d’Hitchcock deviennent héros malgré eux. Parfois accusés à tort, ils doivent s’enfuir afin de prouver leur innocence. Hitchcock tient ainsi à montrer au spectateur que ses histoires peuvent arriver à n’importe qui. La force d’Hitchcock est de rendre le spectateur complice du meurtrier, malgré lui.


Dernière édition par greg. le Mer 31 Mai 2017 - 16:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg.
Big brother du caucus
avatar

Nombre de messages : 5212
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: [Catégorie] A la manière des films d'HITCHCOCK   Mer 4 Mar 2009 - 9:56

Comment traduire la catégorie en improvisation :



Il faut créer de la connivence entre le public et l’histoire, le public doit en savoir plus que les personnages, il doit pouvoir envisager la suite, la craindre et angoisser à l’idée du dénouement de l’action.

Il faut s’attacher à suggérer plus qu’à montrer et repousser l’instant final le plus longtemps possible.

Jouer sur les « mouvements de caméra » / « point de vue » pour donner plusieurs visions d’une même scène pour augmenter l’impact visuel et faire prendre de l’importance à la scène finale.

Pour cela, il est bon d’utiliser :

- Le monologue : prendre le temps de donner l’occasion à un personnage d’exprimer son ressentit et ses craintes au début de l’improvisation, pour une mise en abyme rapide par la suite.
- Peu de dialogue entre les personnages. (Max 50% de l’impro)
- Plus on avance dans l’impro moins on a de paroles
- Passer par des passages muets avec émotions regards publics.
- Rajouter des effets sonores et de musique d’ambiance en réserve (Crescendo)
- Utiliser des effets de mise en scène cinématographique.
- La scène sous deux points de vue, une même scène mais avec un décalage comme si on filmait avec 2 caméras.
- L’intro à la : « Hitchchok présente » (Je vais vous parler de ça, il va se passer ça… le but étant de créer l’attente et d’installer rapidement la situation en début d’impro)
- Placer un caméo, un personnage fort d’une précédente improvisation peut apparaître rapidement pour imager une situation, pas d’interaction juste un clin d’œil rapide.
- Utiliser le thème comme le MacGuffin.
- Appliquer les codes du cinéma muet.

_________________
Le ravi de la crèche


Dernière édition par gregounet le Mer 4 Mar 2009 - 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg.
Big brother du caucus
avatar

Nombre de messages : 5212
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: [Catégorie] A la manière des films d'HITCHCOCK   Mer 4 Mar 2009 - 9:59

Pour en savoir + : http://trombonheur.free.fr/Hitchcock-Truffaut/

Il s'agit des ENTRETIENS HITCHOCK-TRUFFAUT, une véritable mine d'or pour approfondir la catégorie et l'univers du suspense.

25 enregistrement mp3 de 30 minutes chacun.

_________________
Le ravi de la crèche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg.
Big brother du caucus
avatar

Nombre de messages : 5212
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: [Catégorie] A la manière des films d'HITCHCOCK   Mer 4 Mar 2009 - 9:59

A suivre : La séance d'entrainement sur la catégorie...

_________________
Le ravi de la crèche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niko
Machine à blagues
avatar

Nombre de messages : 874
Localisation : Antibes
Date d'inscription : 30/01/2006

MessageSujet: Hitchcok contre l'insomnie...   Sam 14 Mar 2009 - 14:46

Un truc infaillible contre l'insomnie, des petites capsule à usage interne avec un applicateur...
http://www.youtube.com/watch?v=09Zsd858KQs

_________________
Heureux les félés car il laissent passer la lumière [Michel Audiard]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg.
Big brother du caucus
avatar

Nombre de messages : 5212
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: [Catégorie] A la manière des films d'HITCHCOCK   Mar 7 Avr 2009 - 17:40

Une belle démonstration par la LNI :

http://www.youtube.com/watch?v=NJxLkMBnA_g

Merci Niko pour la vidéo

_________________
Le ravi de la crèche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Catégorie] A la manière des films d'HITCHCOCK   Lun 1 Juin 2009 - 18:11

Cool merci Greg
Revenir en haut Aller en bas
greg.
Big brother du caucus
avatar

Nombre de messages : 5212
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: [Catégorie] A la manière des films d'HITCHCOCK   Jeu 24 Mai 2012 - 14:21

TRAINING COMPLET :

Échauffement

* En marchant dans l’espace :
- « Eh » : Tout le monde se colle.
- « Oh » : Tout le monde contre les murs .
- « Ih » : Réponse en cœur « Ah ! »
- « Ah » : Réponse en cœur « Ih ! »
- « 1 » : On cherche du regard un partenaire.
- « 2 » : On dit bonjour à son voisin.
- « 3 » : On fait une bise à son voisin.

* L’automate (Introduction pour l’exo du Ventriloque)

Sur place, attitude d’un automate ou d’une marionnette. Passage un par un devant le coach. Neutre puis avec une émotion donnée par le coach.

Emotions : Surprise, Malice, Colère, Tristesse, Joie, Peur, Hésitation, Perplexe, Grognon, etc.

* Conversation sonore
Deux par deux, les élèves se font face. Les élèves doivent créer une conversation de sons (bruits, vocalises... mais sans paroles)

Les exercices

* LE MUR DU SILENCE

Une personne assisse sur une chaise, à regarder le groupe. Laisser aller les petits mouvements ou petits rictus, sans les forcer, et de prendre conscience à quel point on peut raconter des choses et agir sur l’auditoire.

* LA SALLE D’ATTENTE DES SILENCES

À tour de rôle, les participants entrent, seuls, attendent puis repartent.
Cet exercice permettra de faire comprendre aux élèves l'importance de jouer, même si ils ne sont pas en train de parler.

* EXO du ventriloque
DUO, un marionnetiste et une marionnette qui n’a pas le droit de parler uniquement des émotions. Ecoute entre les deux partenaires.

* EXO : LE DOUBLAGE SONORE

D’abord 1 personnage puis une deuxième avec une rencontre, plus facile avec 1 personnage non ? Musique ou bruit au choix avec variation de rythme

Introduction à la catégorie

Le style Hitchcock
L’histoire se déroule sur une nuit et une matinée, peu de changement de lieu.
Le suspense est obtenu par un décalage entre ce que le spectateur sait et ce que le personnage sait.
La plupart des personnages des films d’Hitchcock deviennent héros malgré eux.
Pas plus de 50 % de paroles dans l’impro.
Etirer le scène de meurtre ou d’angoisse au maximum.
Jouer avec le mise en scène, les plans et les points de vue.
Personnages torturés

LA PLACE DE LA MUSIQUE

Impro avec musique d’ambiance qui doit nourrir l’impro, discussion neutre sans musique, c’est la musique qui fait changer l’humeur.

La musique a donc plusieurs fonctions :
- elle soutient l'action,
- elle accompagne l'expression des sentiments,
- elle ponctue le film : elle prévient, annonce...

LES PERSONNAGES TORTURES

Vidéo : Psychose rencontre entre le meurtrier et la femme.

LE MacGUFFIN qui donne lui à la poursuite

LA PRESENTATION

Au début de chaque épisode et avant d'en faire la présentation, toujours teintée d'humour noir, Alfred Hitchcock saluait les téléspectateurs d'un sévère « Bonsoir ». Il revenait en épilogue pour exposer sa morale de l'histoire.

LES PLANS ET POINTS DE VUE


Comment traduire la catégorie en improvisation :

Il faut créer de la conivence entre le public et l’histoire, le public doit en savoir plus que les personnages, il doit pouvoir envisagé la suite, la craindre et angoissé à l’idée du dénouement de l’action.

Il faut s’attacher à suggérer plus qu’à montrer et repousser l’instant final le plus longtemps possible.

Jouer sur les mouvements de caméra pour donner plusieures visions d’une même scène pour augmenter l’impact visuel et faire prendre de l’importance à la scène finale.

Pour cela, il est bon d’utiliser :

- Les monologues : prendre le temps de donner l’occasion à un personnage d’exprimer son ressentit et ses craintes au début de l’improvisation, pour une mise en abyme rapide par la suite.
- Peu de dialogue entre les personnages.
- Plus on avance dans l’impro moins on a de paroles (Max 50% de l’impro)
- Passer par des passages muets avec émotions regards public.
- Rajouter des effets sonores et de musique d’ambiance en réserve (Créschendo)
- Utiliser des effets de mise en scène cinématographique.
- La scène sous deux points de vue, une même scène mais avec un décalage comme si on filmait avec 2 caméras.
- L’intro à la : « Hitchchok présente » (Je vais vous parler de ça, il va se passer ça… le but étant de créer l’attente et d’installer rapidement la situation en début d’impro)
- Placer un caméo, un personnage fort d’une précédente improvisation peut apparaître rapidement pour imager une situation, pas d’interaction juste un clin d’œil rapide.
- Utiliser le thème comme le Mac Guffin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Catégorie] A la manière des films d'HITCHCOCK   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Catégorie] A la manière des films d'HITCHCOCK
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Catégorie] A la manière de Molière
» [Catégorie] A la manière du Cinéma Burlesque
» [REQUETE] Outlook: mettre une couleur par catégorie de rdv
» Catégorie
» [Catégorie] Comment envisager une catégorie Eugène Ionesco ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Caucus de l'aia :: Forum ouvert au public :: Parlons de l'impro-
Sauter vers: