Le Caucus de l'aia

Forum de discussion de l'association d'improvisation Antiboise
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 [Article] Vis ma vie d’Arbitre de match d'impro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
greg.
Big brother du caucus
avatar

Nombre de messages : 5338
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: [Article] Vis ma vie d’Arbitre de match d'impro   Dim 25 Mar 2012 - 10:16

Afin de répondre à l’attente de certains lapins de mieux connaître le rôle et les taches de l’arbitre de match d’impro, je vous propose une immersion dans ce monde merveilleux.

Il ne s’agit pas de « LA » façon de faire mais juste ma vision personnelle de ce rôle, chaque arbitre a ses habitudes.

Je vais prendre pour exemple le match qui a eu lieu ce week-end (AIA vs Bordeaux) que j’ai eu la chance d’arbitrer.

1- LE DECORUM

Tout d’abord, il est important de mettre en évidence le choix que nous avons fait à l’AIA sur le décorum « classique » du match d’improvisation :

- Nous fonctionnons en 2 mi-temps de 45 minutes avec 10 minutes de pause (On trouve dans d’autres ligues 3x30 minutes)
- Nous avons supprimé les deux assistants arbitres (Par manque de place sur la patinoire et de volontaire pour tenir ce rôle).
- C’est le maitre de cérémonie qui s’occupe de remplir la feuille de match (Normalement, c’est le rôle de l’un des assistants arbitres).
- C’est le maitre de cérémonie qui chronomètre les 45 minutes de chaque mi-temps (Normalement, c’est le rôle de l’un des assistants arbitres).
- C’est l’arbitre qui gère le chronométrage de chaque improvisation.
- C’est l’arbitre qui donne les indications de temps durant les improvisations.
- On ne coupe pas la dernière impro de la première mi-temps si le temps de la première mi-temps est fini, on va jusqu’au bout (Dans le règlement officiel, un signal sonore du Mc indique la fin de la première mi-temps et on doit arrêter l’impro et la continuer en deuxième mi-temps).

2- LES ACCESSOIRES

Voici le kit de survie de l’arbitre :
- 1 sifflet (pour les débuts et fins d’impro ou de caucus).
- 1 gazou (pour siffler les fautes)
- 1 chrono (pour les durées d’impro)
- Des bristols pour les thèmes.
- 1 maillot d’arbitre.
- 1 palet (pour les comparées)

3- AVANT LE MATCH

Vous allez devoir préparer les cartons de thème pour le match, on appelle ça le barillet.

C’est quoi un barillet ?

A l’origine, il s’agit d’un petit cylindre monté sur un axe, avec une ouverture pour passer la main à l’intérieur. Cet objet sert à l’arbitre pour mélanger ses cartons de thème.

Ce dernier fait tourner le barillet pour mélanger, puis pioche ensuite un carton à l’intérieur. (L’arbitre prépare en moyenne 30 à 40 cartons dans ce cas)

Personnellement, afin d’avoir la possibilité d’agir sur le rythme de la rencontre, je préfère ne pas utiliser ce système de tirage au hasard mais avoir les cartons en main afin de pouvoir changer l’ordre des cartons, modifier des durées des catégories en fonction de l’évolution du match. (Comme la plupart des arbitres AIA)

Comment constituer son barillet ?

Dans mon cas, dans un premier temps, je regarde le compte rendu du dernier arbitrage pour faire le point sur les catégories qui sont tombées et la durée des impros afin de varier les plaisirs.

Contenu d’un carton dans l’ordre : improvisation mixte ou comparée, ayant pour thème..., nombre de joueurs, catégorie, durée de l'improvisation. J’utilise le tableau suivant pour avoir une vision globale des cartons avant de les écrire sur les bristols :

Type / Ayant pour thème / Nbre de joueur / Catégorie / Durée
1er mi-temps
Mixte Ill  libre 3 mn
2ème mi-temps
Mixte Ill
Sous le coude
Mixte 2 mn

Je commence par chercher des thèmes en vrac puis d’un autre coté je fais une liste des catégories que j’aimerai voir jouer. Ensuite, je fais le mix en tenant compte des ratios. Je rajoute ensuite les types et les durées.

Je fais une première ventilation des impros de la première et de la deuxième mi-temps (Pour essayer d’imprimer un rythme de mon choix au match et ne pas perdre de temps à fouiller mon barillet pour trouver le carton de mon choix)

Par contre, je n’hésite pas pendant le match à modifier des éléments de mon carton ou l’ordre des cartons. Il s’agit juste d’une structure de base.

Mixte ou comparée ?

Je respecte le quota suivant pour le type d’impro : 1/3 de comparée et 2/3 de mixte (les deux équipes sont là pour se rencontrer).

Comment choisir les durées ?

En moyenne sur une mi-temps de 45 minutes, on a 25 à 30 minutes de jeu maximum (le restant servant pour les votes, les caucus et les interactions) donc on va dire 60 minutes de jeu sur 90 minutes de match.

Afin de donner du contraste au match, il faut varier les durées d’impro. Sur ce match, j’avais décidé de proposer un impro de 8 minutes dans la première période. Donc il me restait que 22 minutes de jeu en gros pour la première période.

Comment choisir les thèmes ?

Il faut essayer de choisir des thèmes ouverts. C’est à dire qui ne cloisonnent pas les joueurs dans un type d’univers ou de mettre en thème en lien directe ave la catégorie.

Exemple : Catégorie WESTERN avec un thème : Panique au saloon ou encore une improvisation ayant pour thème « La vengeance machiavélique de Mr Durand dans le sud de la France dans une maison de la ville de Valence »

Eviter les jeux de mots qui vont faire rire le public sur l’instant mais qui ne vont pas être très inspirant pour les joueurs.

Pour ma part, afin de rester ouvert d’esprit, je prends 4 ou 5 magazines et je survole les titres, ça me donne toujours des idées.

Comment choisir les catégories ? les libres ?

Je respecte le quota suivant pour les catégories : 1/3 de catégories et 2/3 de libre. Ce quota peut changer durant le match suivant l’évolution de celui-ci. Pas de catégorie dans les 10 dernières minutes du match ni de comparée.

Comment choisit le nombre de joueur ?

Personnellement, je préfère mettre par défaut un nombre de joueur illimité sur les cartons mais préciser pendant le briefing d’avant match que si je change ce point, ce sera pour lancer le signal aux joueurs qu’il y a trop d’entrée.

Sinon dans le reste du temps, c’est aux joueurs de se discipliner eux même. Toujours difficile de mettre une impro 1 vs 1 dans un match car ça limite forcément le temps de jeu des autres joueurs.

Combien préparer de cartons ?

La moyenne est de 8 impros par mi-temps donc une vingtaine de carton suffisent. Bien sur ça dépend de votre choix de durées.

Je prépare toujours 3 cartons de catégories autonomes que je garde sous le coude au cas ou pour relancer un match ou la confiance des joueurs (Type vidéo wave, totem, redite, poursuite, exagéré, etc…)

Le briefing d’avant match

Avant le match, vous devez réunir les deux équipes pour faire le point sur votre arbitrage et les catégories de la soirée.

Voilà ce que je précise en générale :
- Comment j’indique le temps.
- Quelles sont les catégories qui peuvent tomber ce soir.
- Les interactions avec les capitaines.
- 2 mi-temps de 45 minutes. 30s pour les caucus
- Respect de l’arbitre et du maitre de cérémonie.
- Comment je vais siffler les fautes. Le but n’est pas de dire aux joueurs comment jouer les catégories mais de les prévenir afin qu’ils fassent le point sur leur connaissance de la catégorie.
D’autres parts, suivant les ligues, il y a des manières différentes de concevoir ou de nommer une catégorie, donc ça vous permet de préciser un cadre commun de référence pour les deux équipes.

Quel type d’arbitre êtes-vous ?

Il existe autant de types d’arbitre que d’arbitre mais vous allez devoir faire un choix avant le début du match. Il y a en gros deux écoles : Jouer un personnage d’arbitre spécifique (Méchant, déguisé, etc ou être vous même)

Personnellement, je n’aime pas jouer l’arbitre spécifique et j’ai choisit de jouer à « être Greg » qui arbitre un match d’impro comme un arbitre de foot.

4- PENDANT LE MATCH

Ordre des cartons et contenu

Comme je l’ai dit plus haut je prépare une structure pour les cartons mais en fonction des propositions des joueurs durant les impros précédentes ou du rythme du match, je n’hésite pas à modifier mes cartons sur l’instant (durée, catégorie, type, etc.)

Par exemple, j’ai prévu une impro « Péplum » mais dans un impro avant les joueurs ont déjà exploré cet univers. Je ne vais pas faire l’erreur de garder ma catégorie par ce que c’est écrit sur mon carton.

Autre exemple, la rencontre fonctionne bien, les joueurs ont un très bon niveau de jeu, je n’hésite pas à augmenter la durée des impros. Quand un carton est utilisé, je le dépose sur la tableau du MC pour qu’il puisse remplir tranquillement la feuille de match, attention préciser si vous avez fait des changements sur le carton.

Pour les caucus :

Je laisse en général 30 secondes de réflexion pendant les caucus (D’autres arbitres 20s) Pour siffler les débuts d’impro : Pour signifier la fin du caucus et le début de l’impro, siffler un coup long pour laisser le temps au joueurs de rentrer dans la patinoire, normalement quand vous avez fini de siffler, il faut que les joueur soient en jeu.

Pour les fautes : Avec le gazou

Après chaque improvisation, lorsqu’il y a eu des fautes et une fois qu’elles ont été annoncées, le capitaine de l’équipe peut venir demander des explications, dans la patinoire.

Je n’aime pas perdre de temps sur cette phase donc il faut rester soft sur les explications et veiller à ne pas manger trop de temps sur la durée du match.

Siffler les fautes pendant les impros ou pas ? Quelles fautes siffler ?

Pour moi il y a deux aspects à la faute sifflée par l’arbitre, l’une pour éduquer notre public et une autre pour recadrer le match ou un comportement déviant d’un joueur. L’intervention doit être utile au match.

Siffler une rudesse ou une faute d’écoute c’est important pour les joueurs, notifier un comportement trop cabotin à un joueur également. Par contre, rien ne sert d’enfoncer le clou ou de souligner une petite erreur. Exemple, un joueur ne respecte pas l’emplacement du décor, se trompe de nom ou encore décroche légèrement de manière ponctuelle. Le public la compris pas la peine de rajouter une couche et de ralentir la rencontre avec ça.

Je siffle les fautes qui nuisent instantanément à l’improvisation pendant l’impro (Confusion, retard de jeu, rudesse excessive) par contre je siffle à la fin de l’impro (Hors thème ou hors catégorie, Nombre de joueurs illégal ou accessoire illégal.

Enfin, si un joueur à un comportement nuisible de façon récurrente, je n’hésite pas à lui passer un mot pendant le match à l’oreille et remettre un couche pendant la pause.

Pour les indications de temps :

Je ne change pas de place durant l’impro pour ne pas déstabiliser les joueurs.

Certains arbitres changent de côté pour signifier qu’on rentre dans les 30 dernières secondes, c’est assez perturbant pour les joueurs car instinctivement, ils vont décrochés de l’impro pour chercher l’arbitre du regard et au niveau du public on voit passer un zèbre à chaque impro.

Certains arbitres n’aiment pas donner des indications de temps aux joueurs pour les forcer à développer une conscience du temps qui passe par eux même.

Personnellement, j’indique les minutes restantes à jouer pendant les impros, puis les trente dernières secondes (signe : un T avec les mains) puis les 15 dernières secondes (Signe : vague avec la main) et afin le décompte des doigts pour les cinq dernières secondes (avec +/-).

Certains arbitres tapent fortement sur la patinoire ou sur le sol pour indiquer qu’on est dans les 5 dernières secondes, j’ai toujours du mal avec ça en tant que joueur et spectateur, de voir débarquer un « boum » qui me sort de la scène en jeu et qui attire mon regard sur l’arbitre et non plus sur les joueurs dans les dernières secondes.

Pour sifflet la fin des impros :

Ne soyez pas trop strict sur le temps (+ ou - 10 secondes au chrono si la chute sera meilleure) car de toute façon le public ne le saura pas et le spectacle y gagnera.

Pour les votes :

Je ne suis pas pour truquer les comptages, je donne toujours vainqueur la couleur gagnante résultat du vote du public. Sinon, quelle intérêt de demander son avis au public ?

Par contre, ne vous prenez pas la tête à compter les cartons, faites un check visuel rapide de la tendance. Si c’est serré, faites un choix. Je n’aime pas annoncé une égalité. Je ne laisse pas un match sur une égalité, il faut un gagnant à un match, ça fait partie du décorum (Si on était dans un championnat, il pourrait y avoir des égalités. Je relance alors une dernière improvisation.

Pour vos interventions ou explications des fautes :

L’arbitre n’est pas là pour faire son show, il est au service du match. Par contre, si les joueurs sont en difficulté ou si la mayonnaise ne prend pas sur une impro, je m’autorise à m’attirer les foudres du public afin de dédramatiser les choses et de prendre sur moi la baisse de régime.

5- DURANT LA PAUSE

Faites le point avec les musiciens et le maitre de cérémonie sur les catégories de la deuxième période. Etre à l’écoute des deux équipes pour sentir l’ambiance du match et éventuellement orienter votre arbitrage. Recadrer un joueur au comportement nuisible.

6- APRES LE MATCH

On va surement venir vous voir pour vous dire que vous auriez mieux fait de… ou encore de… et surtout pas… ou siffler ça ! On peut toujours faire des conneries (et on apprend à chaque match) mais soyez fiere de vos choix, ils sont forcément subjectifs (c’est les vôtres), l’important c’est que vous soyez au service du match.

C’est typiquement français de refaire le match ;-)


Dernière édition par greg. le Jeu 26 Déc 2013 - 18:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
greg.
Big brother du caucus
avatar

Nombre de messages : 5338
Date d'inscription : 24/09/2007

MessageSujet: Re: [Article] Vis ma vie d’Arbitre de match d'impro   Dim 25 Mar 2012 - 10:39

Voici le tableau que j'avais prévu à la base pour hier soir :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Simon
Machine à blagues
avatar

Nombre de messages : 887
Date d'inscription : 03/10/2007

MessageSujet: Re: [Article] Vis ma vie d’Arbitre de match d'impro   Lun 30 Avr 2012 - 10:23

A moi !

je vais detailler comment j'ai prepare ce dernier match de la saison en tant qu'arbitre. Je vais me concentrer sur les differences qu'il y a entre ma facon d'arbitrer et celle de Greg sans trop m'appesantir sur les points communs.
Cette facon de preparer le match et de l'arbitrer est le fruit de mon experience: je ne me base pas sur des theories d'arbitrage mais sur mes 3 annees sur lesquelles j'ai probablement arbitre une dizaine de matchs au total. Ca ne represente pas une verite, mais juste ma facon de faire, celle dans laquelle je suis a l'aise.

avant le match

C'est un moment tres important, ou on prepare les themes et categories des differentes impros. C'est une grande responsabilite et un grand plaisir d'avoir la main sur le deroulement du match.
Ne pas negliger le temps qu'on y passe, moi ca me prend en general entre 2 heures et 2 heures et demie de preparation pour un match d'une heure et demie.

En general je commence par fouiller dans mes notes d'entrainements, et sur internet, pour trouver un certain nombre d'idees de categories a jouer que j'aime bien. J'essaye d'en trouver toujours beaucoup plus que ce que je mettrai effectivement pour pouvoir faire une selection drastique.
Une contrainte que je m'impose: sur chaque match, je mets une categorie que je n'ai jamais vue jouee. Sur ce match, c'etait la fusillade de groupe et aussi la conference de presse.
Je ne concois pas de match sans au moins 2 ou 3 categories "a la maniere de""

Ensuite, sur une autre feuille de papier, j'ecris une serie de themes. J'essaie de faire en sorte que le theme permette d'imaginer quelque chose assez facilement, et qu'en meme temps il ne soit pas trop ferme.
Exemple d'un theme qui selon moi ne donnera pas d'accroche a l'imaginaire: "facetieuse nevralgie"
Exemple d'un theme trop ferme: "Une dispute a propos d'un paquet de cacahuetes"
Chacun de mes themes suggere en general un lieu OU un objet OU un personnage, ca permet aux joueurs d'avoir un point de depart pour creer et ca s'adapte bien a la plupart des categories en plus.

Ensuite, il faut reunir ensemble les categories et les themes, et decider si a chaque fois ce sera une impro mixte ou comparee. Jéssaye de suivre les regles suivantes:
- J'essaye de mettre au maximum 50% de categories sur le match, ce qui est deja beaucoup
- En general, je me tiens au ratio normal de 2/3 de mixtes, et 1/3 de comparees, mais sur le dernier match, j'ai voulu laisser le loisir a chaque equipe d'exprimer son univers et j'ai donc fait moitie mixte, moitie comparees
- Pour les categories "a la maniere de...", je trouve que ces categories passent beaucoup mieux en comparee qu'en mixte (car chaque ligue a une facon differente de jouer ces categories), et je les mets majoritairement sur des comparees: d'experience, ca marche mieux

A ce moment de la preparation, j'ai tous mes petits cartons de jeux devant moi, vierges de toute note, et je fais la correspondance entre Mixte/comparee, le theme, et la categorie, et j'ecris ces trois points sur chaque carton, dans cet ordre (c'est important de garder le meme ordre pour tous les cartons. En plein match, il faut eviter d'avoir a reflechir sur des points annexes, et c'est mieux de pouvoir lire son carton sans se poser de questions)
Ensuite je mets le nombre de joueurs (tres souvent illimite) et la duree. Pour la duree, je n'ai pas de regle, j'ai fait des matchs ou j'ai mis des durees tres homogenes, entre 3 et 4 minutes pour 90% des impros, et d'autres ou j'ai fait varier de 30 secondes a 10 minutes.

Ensuite, j'etale tous les cartons devant moi et je decide de l'ordre des impros. Je fais comme ca car il est impossible en plein match de se replonger dans ses cartons pour reflechir a l'ordre.
Donc je gere l'enchainement des impros en essayant d'equilibrer les mixtes et les comparees, et aussi les libres et les categories.
Pour les debuts et fins de mi-temps, je mets souvent une categorie "fun", histoire de bien demarrer et de bien finir.
Tres souvent, je commence le match par une impro fusillade ou bien par une comparee avec tous les joueurs de l'equipe, pour que les joueurs rentrent immediatement dans le match.

J'additionne ensuite les durees. D'experience, sur une mi-temps de 45 minutes, je fais rentrer entre 30 et 35 minutes de jeu effectif (il faut bien sur compter le temps des comparees en double)
Une fois que mes deux mi-temps sont constituees, je me fais une reserve de 4 ou 5 impros que je garde sous le coude au cas ou.


juste avant le match
je briefe les joueurs sur les categories, je vois avec le MC si il aura des taches specifiques a faire, comme aller dans le public a certains moments. Je me coordonne avec la lumiere et la musique si certaines categories necessitent leur collaboration


pendant le match
Deja, j'essaye d'avoir toujours un assistant arbitre qui gere le chrono sur chaque impro, qui fait les signes pour le temps restant. Si il n'est pas possible d'avoir un assistant arbitre, je demande au MC, et si le MC ne peut pas, bah je le fais : )
La raison pour laquelle je prefere ne pas m'occuper du temps est que je trouve qu'on ne peut pas arbitrer efficacement en regardant le chronometre toutes les 30 secondes, en faisant les signes aux joueurs. Je souhaite vraiment me concentrer uniquement sur le jeu et sur les fautes a siffler.
Un exemple: si je regarde mon chronometre pendant 5 secondes, et que 10 secondes apres, un joueur fait une entree qui selon moi merite une faute de confusion ou autre , je sifflerai la faute en me demandant si la justification de cette entree n'est pas intervenue pendant les 5 secondes ou je n'ecoutais pas.
C'est pourquoi je pense que 100% de l'attention de l'arbitre doit etre tournee sur le jeu.
Je ne jour pas de personnage, je suis essentiellement moi-meme, sans doute un peu plus strict que d'habitude mais c'est tout.
Je siffle certaines fautes comme rudesse/retard de jeu/confusion/cabotinage sur le moment meme, histoire de montrer tout de suite aux joueurs qui c'est le patron. Je siffle aussi a la fin de l'impro, quand la confusion a regne tout au long de l'impro mais pas a un moment particulier par exemple.

La mi-temps est l'occasion de faire un debriefing, de recadrer si besoin les equipes, de suggerer des pistes pour la 2eme mi-temps. C'est aussi l'occasion pour l'arbitre de modifier legerement les durees, les categories, le nombre de joueurs suivant ce qui s'est passe. C'est le seul moment ou il est possible de faire cela et il faut en profiter.

Pour le comptage des points, j'essaye d'attribuer le point a l'equipe qui a reellement eu le vote du public. Quand je n'arrive pas a voir qui a le plus de votes, je prefere donner une egalite plutot que compter (surtout quand je n'ai pas d'assistants)


apres le match

on a tendance a se rejouir si le match a ete reussi, et a se demander ce qu'on aurait pu faire autrement quand le match a ete rate, mais globalement ce sont les joueurs qui font le match, meme si l'arbitre peut contribuer a sa qualite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Article] Vis ma vie d’Arbitre de match d'impro   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Article] Vis ma vie d’Arbitre de match d'impro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Article] Vis ma vie d’Arbitre de match d'impro
» [Article] Arbitrage et règlement Match d'impro
» Zoo cup
» Livre d'or d'improvisation
» Bravo !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Caucus de l'aia :: Forum ouvert au public :: Parlons de l'impro-
Sauter vers: