Le Caucus de l'aia

Forum de discussion de l'association d'improvisation Antiboise
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 [Article] Mr l'arbitre d'impro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
greg
Je suis une légende
avatar

Nombre de messages : 407
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: [Article] Mr l'arbitre d'impro   Mer 24 Jan 2007 - 18:32

Une petite discussion sympa trouvée sur le forum de l'équipe de Chambéry :

j'aimerais avoir des avis concernant l'arbitrage (petit sondage de passage sur votre site)

en deux mots:

-quel est le plus difficile a gérer en tant qu'arbitre lors d'un match?
-qu'est ce qu'un bon arbitre pour vous?
-quels sont  selon vous, les "paramètres" (atouts)clés qu'un arbitre doit posséder?

je m'adresse aux arbitres potentiels existants, mais aussi aux gens qui ont vu pas mal de match et qui ont aussi de l'expérience en impro.

c'est sympa de partager, des points de vus et des expériences...n'est ce pas?

Vivi qui sort d'un stage d'arbitrage.

questions évidements intéressantes:
après environ 40 arbitrages, je dirai que:

le plus dur à gérer, c'est l'incapacité du spectacle à prendre un rythme en adéquation avec les attentes du public (quand la mayonnaise ne prends pas).
Ca se traduit sous plusieurs formes dont l'arbitre n'est pas obligatoirement maître mais dont il se sens responsable. Ce sont par exemple, l'incapacité des équipes à jouer ensemble malgré les avertissements répétés, la domination flagrante d'une équipe par rapport à l'autre,  les loupés de la musique, la non réactivité du public (souvent le cas du public non averti). L'arbitre est comme un chef d'orchestre de tout ça, il propose des pistes de jeux (mais ne joue pas) et les joueurs en disposent et le public en jouie plus ou moins avec du retour pour les comédiens.

Un bon arbitre, c'est quelqu'un qui sait lire le jeu, ce qui fait vivre les impros, qui est capable de voir qu'un joueur vient de faire quelque chose qui ne correspond pas aux règles de base de l'improvisation, (chaque faute étant un manquement à l'une de ses règles), qui a le sens du spectacle sans chercher à se montrer soi, qui respecte les joueurs et surtout le public, qui propose des thèmes ouverts mais aussi bien choisi (un thème de comparé n'est pas un thème de mixte), qui y adaptent de bonnes catégories, qui éventuellement ose essayer de nouvelles choses de ce point de vue (catégorie expérimentale), qui ne coupera pas les improvisation si ce n'est pas nécessaire, mais qui n'hésitera pas à siffler dans le cas contraire, qui maîtrise le décorum par coeur, qui essaye d'être à l'écoute du public en ce qui concerne le rythme (Cf plus haut), qui assume le fait d'être sifflé car c'est aussi son rôle... j'en oubli sûrement

les paramètres clés: lecture de l'impro, écoute, confiance en soi et maîtrise du décorum, sens du spectacle.

Voilà
Rien d'autre à ajouté, sauf que : Un arbitre est un personnage ! si on regarde les différents arbitre qui existent au seins des tics : L'arbitre marc "classique, technique" capable d'être présent dans tous les matchs, l'Arbitre charlotte" femme de pouvoir, original par certaines de ses catégories", intéressante car la seuls femme arbitre aux tics actuellement, L'arbitre Jean-Marie "Classique et peu dynamisant", utile si les équipes ont une connaissance parfaite du jeu et qu'elles n'ont pas besoin de l'arbitre pour dynamiser le spectacle , l'Arbitre Bruno "le bo gosse", ce perso est encore à tester en match, l'arbitre pierro "le Pédagogue" à mon avis une piste pour ce personnage, l'arbitre David "Désagréable et désagréable" personnage intéressant pour un match ou il n'y a pas besoin de pédagogie mais pour  dynamiser un match.

il est évident que ces arbitres (personnages) doivent encore évoluer !
IL vaut mieux un arbitrage rayé ou costume de perso pour arbitre?


je sais qu'au niveau des spectacles ticsiens, pas mal de choses ont déjà été essayées. mais justement qu'est ce le mieux?

Le mieux, c'est un personnage qui a de l'autorité d'office. Dans les persos déguisés d'arbitrage réussi, tous avait une certaine autorité naturelle (diable, Bonne soeur...). Il faut bien sur être porteur de cette autorité par une maîtrise du sujet impeccable. L'avantage de l'arbitre en rayé, c'est que c'est le symbole immédiat de l'autorité dans le milieu sportif dont l'impro se moque, en particulier en match.

Une chose est sûr, si tu joue en "match d'impro" tu dois être en rayé.

Si Le TICS essaye des chose du coté des costumes d'arbitre, c'est justement parce que le TICS fait de la rencontre expérimentale d'improvisation théâtrale et non du match officiel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caucus.bbgraph.com
greg
Je suis une légende
avatar

Nombre de messages : 407
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: [Article] Mr l'arbitre d'impro   Lun 12 Fév 2007 - 17:31

« L’arbitre est le maître absolu du jeu

Il fait appliquer les règlements, et dispose d’un arsenal de fautes qu’il peut siffler à tout moment. Il incarne la justice et la loi.
Il est le juge et est garant de tous les équilibres.
Il est le personnage central du jeu, aussi bien réglementairement que matériellement (il passe tout le match dans la patinoire). Mais si sa légitimité tient sa source dans les règlements, son autorité repose essentiellement sur son sens de l’analyse, et sa capacité à incarner cette légitimité.

C’est pourquoi il ne peut se contenter de jouer à l’arbitre. Son pouvoir d’autorité n’est pas incarné par son comportement mais par la pertinence des fautes sifflées et l’explication qui en est donnée, ainsi que la relation juste et sereine qu’il instaure avec les joueurs et le public. Il doit être capable de contrôler tous les débordements, et toutes les tensions, quitte à catalyser sur lui les diverses formes de violences.
Ainsi en attisant parfois l’excitation du public, il permet à celui-ci de se décharger sur lui et sur ce qu’il incarne. Par ses hurlements (ou parfois ses chaussons), le public se libère de toute ses tensions sur l’arbitre, ce qui désamorce une éventuelle violence vis à vis du joueur, qui ne provoquerait que la frustration de ce dernier, et contribuerait à instaurer un climat douloureux.

De ce fait, l’arbitre n’est pas fatalement hargneux, teigneux, et n’a pas forcément “l’air méchant”. Il existe des arbitres aimables, voire souriant. La seule limite étant le rapport de connivence qu’il peut instaurer avec les joueurs, car il doit garder une certaine distance vis à vis de ce qui se joue dans la patinoire, notamment sur son contenu, pour assurer sa neutralité et son autorité. Il est d’ailleurs bon de noter ici, qu’à aucun moment l’arbitre n’intervient sur le fond et le sens de ce qui est exprimé dans l’improvisation. Il est là pour contrôler la forme. Toutes les fautes qui sont à sa disposition, ne sont que des fautes de forme. Le joueur peut dire et faire ce qu’il veut dans la mesure où il respecte les règles. Il est donc dangereux pour l’arbitre de s’amuser du jeu des comédiens, de leur facéties, de leur débordements, car il peut se trouver piégé dans une complicité qui ne peut que nuire à son impartialité et au sens de sa mission. On remarquera que la plupart des arbitres emploient le vouvoiement dans l’explication des capitaines.

Dans le cas de matchs juniors, ou de matchs amateurs avec des joueurs débutants, l’arbitre doit avoir une autre compétence. Il doit être pédagogue. Entendons par là qu’il doit être à l’écoute des angoisses des joueurs, et qu’il doit veiller à la justesse de son analyse, car chaque faute sifflée revêt une dimension dramatique plus forte. Ses fautes doivent être expliquées de façon à permettre au jeu de s’améliorer, tout en rassurant le joueur sur ses capacités à dépasser ses propres limites. L’arbitre doit réussir à quantifier le nombre de fautes sifflées. Trop de fautes sifflées tuent le jeu et découragent le joueur. Plus le joueur est débutant et plus l’arbitre devra cibler ses fautes. Enfin, il doit avoir un rôle avant et après le match pour désamorcer d’éventuelles rancœurs et ré-expliquer à froid le sens de ses interventions. Cela permet au joueur débutant de vivre sereinement ses premières expériences.

Rappelons que l’arbitre est l’auteur des thèmes du match, et que de ce fait il impulse les histoires qui seront jouées. Par conséquent il a une responsabilité artistique importante car la nature de ces thèmes doit pouvoir ouvrir le plus largement possible à un imaginaire fécond. C’est à lui de jauger le nombre de catégories ainsi que leur nature en fonction du type de match. Cela lui impose d’avoir une culture théâtrale à la hauteur des exigences qu’il impose, car le crédit indispensable que les joueurs doivent lui porter sera lié à son juste ressenti, à son impartiale perception. Il gère également le vote du public et est donc garant de son bon déroulement.

L’arbitre est sans conteste le personnage le plus important du match, même s’il n’est pas là pour briller aux yeux du public. C’est un rôle particulièrement difficile et qui demande une certaine expérience. Il est la clef de voûte de tout le spectacle, celui qui tient les rennes et contrôle les énergies. Il doit être capable de contenir et de maîtriser à lui seul toute l’énergie du match. A la fois juge, professeur, metteur en scène, directeur d’acteurs, il règne dans la patinoire par la seule confiance que lui portent tous les autres protagonistes, ainsi que le public. Quand le match se passe à merveille, que les joueurs s’épanouissent dans un jeu construit et imaginatif, et que le public se régale de toutes leurs incartades, l’arbitre s’efface humblement et laisse la place au spectacle. Ce n’est qu’après qu’on se souvient qu’il fut là, et que tout tenait debout grâce à lui.
Il est habillé d’un maillot rayé et a à sa disposition un sifflet pour marquer tous les temps et pour demander l’attention de tous, un Gazou pour siffler les fautes, et un palet pour tirer au sort l’équipe qui aura la main lors des comparées. »

extrait de..je ne sais plus et je recherche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caucus.bbgraph.com
greg
Je suis une légende
avatar

Nombre de messages : 407
Date d'inscription : 17/01/2006

MessageSujet: Re: [Article] Mr l'arbitre d'impro   Lun 19 Fév 2007 - 11:38

Le petit mot de Philippe sur l'écriture des thèmes suite à mes questions :

Le ratio "normal" est de 1/3 comparées et 2/3 mixtes et 60% libres et 40% avec catégories.

Le plus important est de bien "assembler" tes thèmes.

Ma technique (mais chacun a la sienne) est de cibler les catégories que j'ai envie de faire faire aux joueurs.
Ensuite, je fais des titres pour les impros sur une autre feuille... et après j'assemble les deux. Puis je décide du temps et du nombre de joueurs.

Souvent avec la catégorie et le titre ça t'indiqueras si c'est mieux une mixte ou une comparée.
Exemple si tu fais une poursuite... tu sais qu'elle sera comparée! ;-)

T'as raison de laisser tomber les jeux de mots... car une fois que le public a rit du thème l'effet de surprise est passé et ça donne rarement une bonne impro.... ou encore ça fait "patiner" les joueur pour absolument rien.

moi j'évite les thèmes trop précis ou restrictifs (C'est ainsi que le meurtre au couteau d'argent s'est déroulé chez Madame Bernadette Tremblay née en 1964 et domiciliée sur la rue de l'Évêché).
Je déteste également les anachronismes du genre: "Le Sabre laser de Dark Vador" ... catégorie Peplum!!!!!!!!!

Pour la durée ça dépends si c'est comparée ou mixte et de la catégorie... une catégorie à la manière d'un spot publicitaire ne pourra pas durer 5 minutes! Une dramatique peut durer plus longtemps qu'une "avec soutien musicale". Permet toi de changer des trucs au dernier moment pour permettre au spectacle de rebondir.

Si il y a trois impros consécutives qui sont tombées à l'eau enchaine avec une catégorie que tu sais qu'elle plaira au public... même si ce n'est pas une grande impro au moins ça redonnera confiance aux joueurs et après tu pourras repartir sur des "vraies" impros.

Après tu choisis le perso qui te fait envie. Certains y vont du tradionnel "enfoiré de service" d'autre auront un costume et un personne loufoque. Moi je suis plutôt "arbitre gentil".

Ne sois pas trop strict sur le temps (+ ou - 10 secondes au chrono si la chute sera meilleure) car de toute façon le public ne le saura pas et le spectacle y gagnera.

En ce qui concerne les punitions... moi je ne punis que ce qui nuis réellement au jeu et/ou spectacle... même si quelqu'un passe au travers d'un meuble ou dépose son verre au mauvais endroit n'est pas dramatique en soit. Mais quelqu'un qui fait de la rudesse ou du cabotinage... ça oui! ça nuit au jeu.

Merci Phil !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://caucus.bbgraph.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Article] Mr l'arbitre d'impro   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Article] Mr l'arbitre d'impro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Article] Mr l'arbitre d'impro
» [Article] Vis ma vie d’Arbitre de match d'impro
» [Article] Arbitrage et règlement Match d'impro
» maillot arbitre et joueur
» [Fiche lecture] La rhétorique de l'impro

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Caucus de l'aia :: Forum ouvert au public :: Parlons de l'impro-
Sauter vers: